100ème plongée : festival de requin-baleine (100th dive : whale shark festival)

Un anniversaire un peu spécial : ma 100ème plongée. La coutume veut que le plongeur célèbre l’occasion totalement nu sous son gilet de plongée (appelé également BCD « Buoyancy Control Device »). Ayant malencontreusement à la 99ème plongée, retiré ma combinaison en Néoprène un peu hâtivement en sortant de l’eau, tout était venu avec, haut et bas de maillot. Je me suis retrouvée cul-nu devant tout le monde et a fortiori  montré ma raie (et pas le poisson je précise !) au bateau de derrière.

100thdive-laura-sail-rock-26102016-face

Et j’ose à peine parler de la houle qui m’avait fait perdre l’équilibre et chuter à califourchon sur les genoux d’un bonhomme… Et une lap dance gratuite buddy ?!

l-20140707041035

On va estimer que mon rite de passage à poil est déjà validé, n’est-ce pas ? Bref, je vous disais une 100ème et une 101ème plongée à marquer dans le top de mon carnet de plongée ! Un saut à la mer sur le site de Sail Rock dans le Golfe de Thaïlande et quelques minutes suffisent pour que le ballet aquatique commence.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un requin baleine fait son apparition accompagné de sa cour de rémoras (ou poissons pilotes) et évoluons quasi bras dessus nageoire pectoral dessous ! Le géant des mers à la tête large et aplatie, au corps en damier, nous offre son spectacle éblouissant à maintes reprises. J’ai des étoiles « de mer » pleins les yeux, quel sacré cadeau d’anniversaire !

100thdive-laura-sail-rock-26102016

 

Le roi de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej (Rama IX), est mort.

643e743fce9fcc51b23431e9465b9779

Le pays du sourire a le drapeau en berne, le roi de Thaïlande, Bhumibol Adulyadej (Rama IX) s’est éteint, jeudi 13 octobre 2016 à l’âge de 88 ans. Après 70 ans de règne, les Thaïlandais pleurent leur vénéré chef spirituel. Le deuil national est décrété pendant une année et point de festivité autorisée pour un mois. Atmosphère maussade, étrange, silencieuse, ce matin dans les rues de Koh Samui (et du Pays) à l’accoutumée, fourmillante, agitée et tapageuse dès l’aube. Il semblerait que le temps se soit figé dans la souffrance : Locaux et étrangers déambulent vêtus de noir ; l’heure est au chagrin. Les restaurants et bars diffusent en continu les images glorieuses de leur défunt souverain, les magasins de vêtements affichent des vitrines emplies d’habits noirs et jaunes (la couleur du Roi), les caissières du supermarché passent les articles les yeux rouges et les paupières gonflés. L’intronisation du prince pourtant « mal aimé » néanmoins héritier Maha Vajiralongkorn (futur Rama X) s’est déroulée sans controverse, mettant fin aux ouï-dire d’une éventuelle transmission de la couronne à la « bien-aimée » princesse Sirindhorn. Le roi est mort, vive le roi…

 

 

Koh Samui : Célébrations de Pâques et Songkran, session Jet Ski, en-cas au W Retreat et bévue cocasse au Sakura Spa

DSC_0782

Les « cloches » de Pâques ont lâché les œufs dans le jardin. Sous cette « plaisante » canicule d’avril (37° à l’ombre, 49° de ressenti, oh joie !), la chasse se déroule en un temps record sous peine de laisser le lapin se transformer en flaque cacaotée. Panier en main et mine hilare, notre investigateur en couche-culotte inspecte les buissons : « Par ici la fondue au chocolat » !

DSC_0780

La chaleur est écrasante alors à la baille mon snorky…

Cassius-Snorky

Entre « Good vibes » et « Good waves », c’est parti pour une expérience grisante et exaltante : première initiation Jet Ski pour mon fiston.

CSC_0976

Mon loupiot flotte dans son gilet mais qu’à cela ne tienne, tout baigne, un vrai jeu d’enfant.

DSC_0962

À l’aise Blaise sur l’immense scooter des mers, mon marmot découvre, placide, les sensations fortes de la motomarine.

CSC_0975

La houle provoque quelques tape-culs si bien que mon bambin disparaît littéralement dans son gilet (un (grand) poil trop large), ne laissant même plus entrevoir sa tête. Note pour plus tard : lui acheter un gilet de sauvetage à sa taille, pauvre petit !

DSC_0960

Un casse-croûte végétarien au restaurant de plage, le « Beach Grill » du W Retreat (4/1 Moo 1 Tambol Maenam | Surat Thani, Mae Nam, Koh Samui 84330, Thaïlande, (66) (77) 91 59 99, http://www.wretreatkohsamui.com).

who3058wn.136559_xx

DSC_0922

DSC_0923

Au menu, un Veggie Burger à base de lentilles, betteraves, salade et tomate, pommes de terre frites et beignets d’oignons, les pieds dans le sable, dans une ambiance branchée.

DSC_0934DSC_0937

Un « DJ on the beach » pour un déj’ résolument électro !

DSC_0926

Une bénédiction de passer Songkran sous une merveilleuse pluie battante : « Plic, ploc, plic, ploc », une bonne douche pour une bonne nouvelle année 2558 !

photo 3

Armée de mon pistolet à eau, « Laura Croft », est de sortie !

Laura-Croft

Et « Splotch », la rue n’est plus que gigantesque bataille d’eau.

DSC_1019

Et « Sploush », des pick-up chargés de bidons nous aspergent de seaux remplis de liquide gelé, et « Splash », me voici le visage enfariné de talc… Trempée comme une soupe (Atchoum !), je quitte l’euphorie de la fête à la grenouille (Gla gla ! Brrrrr !), pour un peu de douceur…

DSC_1015

Rendez-vous à mon Spa fétiche pour un massage du corps aux huiles : le Sakura Spa (54/1 Moo 1 Bophut, Fisherman Village, Amphoe Koh Samui, Surat Thani, Thaïlande 84140, ouvert tous les jours de 11h à 23h, réservation au 077 952 633, https://www.facebook.com/pages/Sakura-Spa/1444100672472051).

10715840_10202796975901873_168465314_n

En Reine de la boulette (ne vous méprenez pas, je ne parle pas cuisine ou substance illicite !), mon côté Gaston Lagaffe a (encore) frappé… Je suis menée dans une magnifique pièce vue sur mer, j’ôte mon accoutrement insulaire, prends une douche et m’installe sur la table de massage pour contempler la vue.

sakura-view

Ma masseuse fait irruption dans la pièce, un petit plateau à la main sur lequel repose un mini bol. Elle le dépose délicatement sur le fauteuil jouxtant ma table. Ce breuvage tombe à pic, j’ai grand-soif. À la japonaise, je passe la main gauche sous le bol, la droite sur le côté du récipient et le porte à mes lèvres. Selon le cérémonial du Chanoyu, je dois boire le thé doucement et avec raffinement. Au lieu de ça, « Glou glou », je vide ma bolée en deux gorgées. Au même instant, j’entends la masseuse scander un « NO-MA-DAM !!!! ». Effectivement, gné ? Argh !! Mais qu’est-ce que c’est ? Oups, quelle gourde, je viens de m’enfiler le bol d’huile de massage !

10250100_10152692042731789_6105222018214246518_n

Assez singulier mon souffle fleuri : l’haleine jasmin c’est plutôt baroque ! Tout l’art d’avoir du « bol », ou pas …

ma-vie-toute-pourrie

« Bangkok Family » : Escapade au Palais royal de Bang Pa-In et Ayutthaya, massage à Ruen-Nuad Massage Studio, dîner Croisière sur la Chao Phraya, etc. Et « soirée mousse » alone !

Ma famille à Bangkok depuis plus d’une semaine, c’est parti pour une multitude d’escapades à droite à gauche. Balade sur les klongs (canaux) en bateau, visite de temples, découverte des quartiers de la capitale, bouffée d’oxygène dans les parcs, baignade dans la piscine, apéritif en rooftop, dîners typiques thaïs, etc., un programme tout en retrouvailles avec mes parents et ma grand-mère maternelle.

myWPEdit Image

Côté évasions nouvelles, nous louons un van et nous rendons au Palais royal de Bang Pa-In.

myWPEdit Image

Au bord du fleuve Chao Phraya, le Palais d’été de la famille royale est dans le sud de la province d’Ayutthaya. Avec la chaleur, shorts et débardeurs sont de sortie, évidemment pas au goût des gardes à l’entrée. En plus des 100 bahts (2,5€) de tickets d’entrée, j’ajoute 200 bahts (5€) de caution pour une magnifique jupe longue couleur locale ! Je suis ravissante avec ma jupe violette, mes baskets de randonnée, mon gilet et mon sac à dos rouge en bandoulière.

myWPEdit Image

Nous nous promenons à travers le magnifique parc ombragé.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Nous passons devant le Pavillon flottant, le Wat Niwet Tham Prawat et le Phra Thinang Aisawan Thiphtaya, érigés sur une petite île où des « monstres » marins (enfin des poissons et des tortues en nombre incalculable) se massent au bord de l’eau.

myWPEdit Image

Mais c’est qu’ils nous mangeraient.

myWPEdit Image

Nous remarquons le Ho Withunthasansa, minaret dans les tons ocre et pourpre, observatoire d’astronomie.

myWPEdit Image

Nous terminons la visite par le pavillon chinois, le Phra Thinang Wehat Chamrung.

myWPEdit Image

Nous déjeunons dans un petit restaurant thaï peu touristique sur la Chao Phraya, le Pae Tevaraj Restaurant (91/1 Moo 10, Wat Pako Road, Phra Nakhon Si Ayutthaya 13000). La nourriture est savoureuse et les prix oscillent autour de 200 bahts (5€) le plat. Une bonne adresse malgré l’oubli de mon plat… que j’ai tout de même fini par avoir une fois que toute la table avait terminé !

myWPEdit Image

L’escapade se poursuit sur le site d’Ayutthaya, ancienne capitale thaïlandaise, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un immense site de 15km2, rempli de splendides temples en ruines, de marches escamotées, de bouddhas décapités.

myWPEdit Image

Un endroit magnifique, incontournable et hors du temps à parcourir à vélos.

myWPEdit Image

Les 3 chédis en forme de cloches du Wat Phra Si Sanphet sont emblématiques.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Le Wihan Phra Mongkhon Bophit recèle de l’une des plus imposantes statues de Bouddha de Thaïlande.

myWPEdit Image

Une tête de bouddha entrelacée, prisonnière même, dans les racines d’un banian (arbre) orne l’entrée du Wat Mahatat.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Il est agréable de flâner au Wat Yai Chai Mongkhon, avec ses bouddhas alignés à l’ombre des arbres. Le site a été restauré il y a peu de temps, pas de chute de stupa possible ! Enfin on espère !

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Le désagrément de la semaine ? Une « soirée mousse » sauce maison ! Je me dépêche, j’ai rendez-vous pour un superbe massage dans un lieu charmant avec toute ma famille. Tout le monde est sorti, j’en profite pour faire le ménage, le rangement, les lessives, les compotes de fruits et les purées de légumes de Cassius, je range les couverts au lave-vaisselle, le fais partir et me dépêche pour sortir. Au bout de 5 minutes, je reviens dans la cuisine et là… Surprise ! C’est « soirée mousse », top délire méga groove dans la pièce ! Du produit moussant spécial fruit est resté sur les ustensiles et s’est mis à mousser, mais à mousser ! On ne se laisse pas abattre, j’ai mis la musique à fond et ai convié tous les voisins ! Si, si, la photo est contractuelle, pourquoi c’est « too much » ?

myWPEdit Image

Mon moment de solitude passé, j’attrape un taxi et file au Ruen-Nuad Massage Studio (42 Convent Rd.,Silom, Bangkok, Thaïlande (Bang Rak)). Pour 350 bahts (8,5€) pour une heure de massage des pieds ou 700 bahts (17,5€) pour une heure de massage du corps aux huiles essentielles, l’adresse est une pépite. Les massages dispensés sont une merveille, j’en ressors complètement zen et délassée. Le lieu est une maison typique thaï sur étage, et les masseuses sont de vraies professionnelles. Réservation obligatoire pour obtenir un créneau. Je le recommande vivement et ma masseuse aux doigts de fée s’appelle « NAT ».

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Côté restaurants, nous optons pour un dîner croisière sur la Chao Phraya avec la compagnie Wan Fah. Pour 800 bahts par convive (20€), boisson non comprise, nous voici à bord d’un joli bateau avec 80 personnes, à dîner une nourriture épouvantablement mauvaise (soit disant thaï), mais dans un cadre extra ! Naviguer le long de la rivière avec la vue sur les temples éclairés et les berges illuminées, ça fait son petit effet. Pourtant très attachée à la bonne bouffe, mieux vaut en rire que de râler. C’est une chouette promenade nocturne voilà tout !

myWPEdit Image

2 restaurants m’ont particulièrement plu cette semaine : le Café de Laos et The Deck (Restaurant du Arun Residence).

Maison centenaire érigée au cœur d’un joli jardin, le Café de Laos (N°16, Soi 19 Silom Road (Trok Wet)) propose une cuisine laotienne succulente et sacrément épicée ! Sur deux étages, la charmante demeure coloniale en teck dans les tons vert amande est aujourd’hui devenue un joli restaurant.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

En terrasse, des cadres exposent des clichés anciens, des sculptures à tête d’éléphants ornent les murs extérieurs.

myWPEdit Image

Nous commandons pour la majorité la spécialité : le lap.

myWPEdit Image

Très épicé néanmoins plat traditionnel, le lap est une salade de viande ou de poisson haché, agrémentée de citron vert, d’échalotes, de piments et d’herbes aromatiques. Nous le dégustons avec du khao niao ou riz gluant, cuit à la vapeur dans de petits paniers en bambou (à manger avec les doigts sous forme de petites boulettes) et avec du tam mak houng ou salade de papaye verte (piquante). Le piment me monte au nez, j’ai chaud, très chaud, ça y est je pleure maintenant ! Si ça continue, avec mon palais enflammé, je vais finir par cracher des flammes, et je ne suis pas la seule à la table d’ailleurs ! C’est délicieux, l’endroit hors du temps est adorable et la soirée est sacrément pimentée ! Comme dirait notre Johnny national, ce soir, nous avons « Allumé le feu » !

myWPEdit Image
myWPEdit Image

Après une première mauvaise expérience où je n’ai rien pu manger, faute de plat disponible, nous retournons déjeuner au fameux restaurant The Deck de l’hôtel Arun Residence (36-38 Soi Pratoo Nok Yoong, Maharat Road, Rattanakosin Island, Bangkok 10200).

myWPEdit Image

Situé sur les bords de la rivière Chao Phraya, en face du temple Wat Arun, le cadre est merveilleux, vraiment charmant.

myWPEdit Image

Côté carte, de délicieux plats français, italiens et thaïs se partagent l’affiche. Nous commandons des springrolls aux crevettes (rouleaux de printemps frits) absolument exquis.

myWPEdit Image

Leur populaire trio de raviolis faits maison qui au passage est un quatuor (truffe, crevettes, fromage/épinard et foie gras) sur un lit de coulis de tomate est divin. Je fais une modification et demande des raviolis au fromage à la place de ceux au foie gras (éthique oblige !).

myWPEdit Image

Le saumon est savoureux, les gambas géantes, succulentes, tout comme les spaghettis aux fruits de mer ou encore la cuisse de canard.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Côté des desserts, la crêpe suzette est parfaitement réalisée et le fondant au chocolat est un délice !

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Je retire mon « procès » intérieur, enfin celui que mon estomac leur a jadis intenté, et je leur dis « Bravissimo » !