Le monde merveilleux de Disneyland Hong Kong

myWPEdit Image



Higitus figitus hombacazum, je vais vous demander toute votre attention. Préparons ensembles nos paquets, et… bouclons les valises. En retard, en retard, j’ai rendez-vous quelque part… Direction l’aéroport de Samui, notre destination : Hong Kong.

myWPEdit Image

Sachant que l’on ne va nulle part en battant des nageoires, c’est, accompagnée de mon fiston, que je prends un vol vers l’infini et au-delà (dixit Buzz), vers la Perle de l’Orient.

myWPEdit Image

À l’arrivée, nous prenons le train (environ 10€) et filons sur le centre de l’île pour nous rendre à l’hôtel.

myWPEdit Image

Le lendemain, une grande journée nous attend alors, pour le dîner, point de gougères aux épinards mais une soupe de raviolis de crevettes et nouilles et hop au Taïkwain-DODOOOOoo (infidélité disneyenne en faveur de la 20th Century Fox).

myWPEdit Image

Hé hoo, hé hoo, cette virée en contrée chinoise nous invite au château de la Belle au Bois dormant chez Mickey, Minnie et tous leurs amis.

myWPEdit Image



C’est… la… Fête à Disneyland !

myWPEdit Image


Et patati et patata toute la journée ça n’arrête pas, entre les tours de manèges, de carrousel, les parades et autres animations dont je ne me remémore pas les noms…

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Et oui comme Dory, je souffre de perte de la mémoire immédiate !

myWPEdit Image


La foule, massée devant un Merlin « asiatique », que l’on croirait tout droit sorti d’une émission du Club Dorothée ou d’une parodie des inconnus (j’hésite !), empêche mon explorateur de la tribu des wapitis section 54 douzième campement (mon bambin quoi !) de profiter du spectacle.

myWPEdit Image

En maman-reine de cœur que je suis, je crie : « Qu’on leur coupe la tête » ! Je plaisante évidemment, je ne suis pas si Cruell«a» (d’Enfer !). Chaque attraction demande une longue attente, alors tous a la file indienne, indienne, indienne ou alors soyons fous je dis banco le Fast Pass !

myWPEdit Image

Au fil de la journée, se succèdent moultes Hakuna Matata, Supercalifragilisticexpialidocious et autres Salagadou, la menchikabou, la Bibidi Bobidi Bou.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Après cette expérience « magique » (de vrais Lucky Luke, chez Disney on sort son portefeuille plus vite que son ombre), et bien dans les yeux de mon indestructi-boy de rejeton, il y a quelque chose qu’hier encore n’existait pas.

myWPEdit Image


Il en faut peu pour être heureux…

myWPEdit Image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s