Koh Samui : Baignade à la cascade de « Na Muang waterfall 2 » et déjeuner au restaurant « Dr. Frogs »

myWPEdit Image

Pour descendre dans le sud de l’île, du côté de Lamai, nous prenons le chemin des écoliers entre jungle et montagne par la Maenam road soi 1.

myWPEdit Image

Le paysage est vallonné, parsemé de cocotiers avec des pentes raides (mais raides !) ; nous doublons des touristes en deux roues (à l’évidence qui n’avaient aucune idée de l’inclinaison de la route avant de l’emprunter), qui marchent à côté de leur scooter dans de sacrées montées ! La route monte haut, on aperçoit la mer au loin, noyée par la verdure luxuriante, c’est splendide. Direction la très célèbre chute d’eau Na Muang Waterfall 2, située à 10 km au sud de Nathon à Ban Thuria.

myWPEdit Image

Avant de venir, voici les quelques infos pêchées à droite à gauche sur les sites : Na Muang tient son nom de la paroi rocheuse couleur violette (muang en thaï) et Na Muang II se compose de deux chutes distinctes, la première de 20 mètres en contrebas, avec une belle piscine naturelle d’eau fraîche pour nager et l’autre avec une chute de 80 mètres que l’on atteint en s’aventurant dans la jungle. Dès notre arrivée, nous parquons l’auto dans un grand parking (on repassera pour l’aventure en terre sauvage et inexplorée !). Quelques pas sur le chemin pour constater que le site est un vrai business, entre possibilité de se faire photographier avec un tigre (le pire étant que les gens font vraiment la queue pour prendre certainement la pose à côté d’un pauvre félin mal nourri au poil mité ; je dis cela car on ne le voit pas tant que l’on ne paie pas!) ou alors faire une balade à dos d’éléphants aux pieds enchainés et à l’oreille peut-être meurtrie par un crochet pour rejoindre les chutes d’eaux.

myWPEdit Image

Le grand Lawrence Anthony, « l’homme qui murmurait à l’oreille des éléphants », se désolerait du spectacle. Le livre de la jungle version esclavage : « Compagnie … en mesure ! La patrouille des éléphants s’achemine pesamment, la trompe en avant, les oreilles au vent, et circule militair’ment » !

myWPEdit Image

Bref, comme nous ne mangeons pas de ce pain là, nous ne louons ni pachyderme ni « navette 4×4 » (100 bahts par personne soit 2,25€) mais empruntons le chemin sablonneux et poussiéreux à jus de mollets. Quelques minutes de marche plus tard, nous avons une nouvelle fois le choix : le chemin bitumé pour 50 bahts (1,10€) ou la jungle via, dixit Yves Duteil, « le petit pont de bois, qui ne tenait plus guère que par un grand mystère et de piquets tout droit ».

myWPEdit Image

Aventuriers jusqu’au bout, nous optons pour la jungle (sans regret). À notre arrivée, l’étonnement est de mise : en bas, l’endroit est jonché de déchets plastiques, la cascade est plutôt ridicule et la belle piscine naturelle un brin exagérée (l’eau est marron, le bassin vraiment exigu et je cherche encore le violet des parois).

myWPEdit Image

Je m’octroie un plongeon dans les eaux troubles, histoire de me donner quelques frissons en imaginant ce qui peut bien vivre dans le fond ; un monstre du Loch Ness thaïlandais (Un éléphant ça trompe énormément, héhé !).

myWPEdit Image

Je prends la pose et… Smiiiiiiiiile !

myWPEdit Image

Nous continuons la grimpette (j’avoue qu’en tongs, j’ai vraiment mal joué sur ce coup, ça glisse !) pour découvrir la cascade en amont.

myWPEdit Image

Cette fois, le lieu devient charmant, plaisant, agréable, aaaaah là d’accord !

myWPEdit Image


Pour manger un morceau, je recommande le restaurant du Dr. Frogs (103, Moo 3 Bophut, Koh Samui 84320, Thaïlande / Tél : +66 77 448 505 / Ouvert à partir de 12h00, les cuisines ferment à 22h30 en basse saison et 23h en haute saison / http://www.drfrogssamui.com/df/home/).

myWPEdit Image

Situé à proximité du point de vue de Samui, le restaurant offre un superbe panorama sur la baie de Chaweng.

myWPEdit Image

La recette du succès : une cuisine italienne (et thaïe) savoureuse, un cadre extra, un accueil chaleureux et un personnel sympathique, le tout à prix doux. Sans chichi, tout est réussi, la pizza à pâte fine et croustillante, le fondant des gnocchis, la cuisson du risotto, sans oublier la signature-maison, les cuisses de grenouilles accompagnées de bon pain.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Une belle ripaille comme je les aime… Comme chanté si gaiement dans le film Ratatouille : « Le festin est sur mon chemin » !

myWPEdit Image

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s