Koh Samui : Baignade à la cascade de « Na Muang waterfall 2 » et déjeuner au restaurant « Dr. Frogs »

myWPEdit Image

Pour descendre dans le sud de l’île, du côté de Lamai, nous prenons le chemin des écoliers entre jungle et montagne par la Maenam road soi 1.

myWPEdit Image

Le paysage est vallonné, parsemé de cocotiers avec des pentes raides (mais raides !) ; nous doublons des touristes en deux roues (à l’évidence qui n’avaient aucune idée de l’inclinaison de la route avant de l’emprunter), qui marchent à côté de leur scooter dans de sacrées montées ! La route monte haut, on aperçoit la mer au loin, noyée par la verdure luxuriante, c’est splendide. Direction la très célèbre chute d’eau Na Muang Waterfall 2, située à 10 km au sud de Nathon à Ban Thuria.

myWPEdit Image

Avant de venir, voici les quelques infos pêchées à droite à gauche sur les sites : Na Muang tient son nom de la paroi rocheuse couleur violette (muang en thaï) et Na Muang II se compose de deux chutes distinctes, la première de 20 mètres en contrebas, avec une belle piscine naturelle d’eau fraîche pour nager et l’autre avec une chute de 80 mètres que l’on atteint en s’aventurant dans la jungle. Dès notre arrivée, nous parquons l’auto dans un grand parking (on repassera pour l’aventure en terre sauvage et inexplorée !). Quelques pas sur le chemin pour constater que le site est un vrai business, entre possibilité de se faire photographier avec un tigre (le pire étant que les gens font vraiment la queue pour prendre certainement la pose à côté d’un pauvre félin mal nourri au poil mité ; je dis cela car on ne le voit pas tant que l’on ne paie pas!) ou alors faire une balade à dos d’éléphants aux pieds enchainés et à l’oreille peut-être meurtrie par un crochet pour rejoindre les chutes d’eaux.

myWPEdit Image

Le grand Lawrence Anthony, « l’homme qui murmurait à l’oreille des éléphants », se désolerait du spectacle. Le livre de la jungle version esclavage : « Compagnie … en mesure ! La patrouille des éléphants s’achemine pesamment, la trompe en avant, les oreilles au vent, et circule militair’ment » !

myWPEdit Image

Bref, comme nous ne mangeons pas de ce pain là, nous ne louons ni pachyderme ni « navette 4×4 » (100 bahts par personne soit 2,25€) mais empruntons le chemin sablonneux et poussiéreux à jus de mollets. Quelques minutes de marche plus tard, nous avons une nouvelle fois le choix : le chemin bitumé pour 50 bahts (1,10€) ou la jungle via, dixit Yves Duteil, « le petit pont de bois, qui ne tenait plus guère que par un grand mystère et de piquets tout droit ».

myWPEdit Image

Aventuriers jusqu’au bout, nous optons pour la jungle (sans regret). À notre arrivée, l’étonnement est de mise : en bas, l’endroit est jonché de déchets plastiques, la cascade est plutôt ridicule et la belle piscine naturelle un brin exagérée (l’eau est marron, le bassin vraiment exigu et je cherche encore le violet des parois).

myWPEdit Image

Je m’octroie un plongeon dans les eaux troubles, histoire de me donner quelques frissons en imaginant ce qui peut bien vivre dans le fond ; un monstre du Loch Ness thaïlandais (Un éléphant ça trompe énormément, héhé !).

myWPEdit Image

Je prends la pose et… Smiiiiiiiiile !

myWPEdit Image

Nous continuons la grimpette (j’avoue qu’en tongs, j’ai vraiment mal joué sur ce coup, ça glisse !) pour découvrir la cascade en amont.

myWPEdit Image

Cette fois, le lieu devient charmant, plaisant, agréable, aaaaah là d’accord !

myWPEdit Image


Pour manger un morceau, je recommande le restaurant du Dr. Frogs (103, Moo 3 Bophut, Koh Samui 84320, Thaïlande / Tél : +66 77 448 505 / Ouvert à partir de 12h00, les cuisines ferment à 22h30 en basse saison et 23h en haute saison / http://www.drfrogssamui.com/df/home/).

myWPEdit Image

Situé à proximité du point de vue de Samui, le restaurant offre un superbe panorama sur la baie de Chaweng.

myWPEdit Image

La recette du succès : une cuisine italienne (et thaïe) savoureuse, un cadre extra, un accueil chaleureux et un personnel sympathique, le tout à prix doux. Sans chichi, tout est réussi, la pizza à pâte fine et croustillante, le fondant des gnocchis, la cuisson du risotto, sans oublier la signature-maison, les cuisses de grenouilles accompagnées de bon pain.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Une belle ripaille comme je les aime… Comme chanté si gaiement dans le film Ratatouille : « Le festin est sur mon chemin » !

myWPEdit Image

Publicités

Koh Samui : Visite du Temple Big Buddha et farniente à la plage de Crystal Bay

myWPEdit Image

Maintenant que nous sommes bien installés à Koh Samui, place à la visite. Je grimpe dans l’auto direction le célèbre temple de Big Buddha (Big Buddha Temple aussi appelé Wat Phra Yai).

myWPEdit Image

Si certains viennent s’émerveiller de la taille et la beauté de cette statue dorée de 12 mètres de haut, j’avoue que je commence à perdre l’extase des premières fois (bouuuuh la raboubou !).

myWPEdit Image

Bon allez j’exagère, le bouddha éclatant est une curiosité, il est immense et visible à des kilomètres à la ronde mais le cadre est très touristique avec toutes ces échoppes de souvenirs.

myWPEdit Image

L’entrée dans le temple Wat Phra Yai est gratuite, il faut seulement se déchausser ; ici la tenue n’a pas d’importance, seuls les maillots de bain sont exclus, on ne vous interdira pas l’entrée si vous portez un débardeur et un short ; comme diraient Chevalier et Laspalès : « C’est vous qui voyez ! ».

myWPEdit Image

À propos de ce temple, un illustre Maître « Jet d‘ail » disait toujours : « Petit Padawan, si Big Buddha tu veux visiter, grands dangers tu devras affronter : petons tu devras dénuder, escaliers bordés de dragons tu devras grimper, foule de touristes tu devras éviter et très belles vues de la côte nord tu pourras admirer ».

myWPEdit Image


Montons sur les hauteurs de Crystal Bay pour un déjeuner au restaurant « The Cliff » (124/2 Moo 4, Maret, Ko Samui 84330, Thaïlande, http://www.thecliffsamui.com/).

myWPEdit Image

Situé entre Chaweng et Lamai, le restaurant est perché sur une falaise surplombant la pittoresque plage de Crystal Bay. Le Chef Sergio Martelli propose une carte méditerranéenne mêlant tapas, viandes portugaises, fruits de mer, pâtes, etc.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

La cuisine est bonne mais l’ambiance un poil guindée pour un endroit qui se veut décontracté. Les plats sont dans l’ensemble savoureux avec un bémol sur les fruits de mer secs et trop cuits. Des imperfections toutes pardonnées face au service aimable et la vue imprenable sur la plage de Crystal Bay (205 Moo 4 Had Thong Takian Maret, Koh Samui, Suratthani, 84310, Thaïlande).

myWPEdit Image


Poursuivons avec un bain de mer en contre-bas dans les eaux cristallines de cette fameuse Crystal Bay. Il est vrai qu’il y a du monde à se partager l’ombre des cocotiers mais le lieu offre une plage de sable blanc, des eaux peu profondes et translucides.

myWPEdit Image

En somme c’est l’eden sans les pommes (mais avec les cocos). Note pour plus tard : si vous voyez un coin bien à l’ombre et étrangement désert alors que la plage est bondée, jetez un œil en haut de l’arbre, cela cache forcément une grappe de noix de cocos. Comment ruiner ses vacances, assommé par l’équivalent d’une boule de bowling ! On évite le striiiiiiiiike ! Allons plutôt nous la couler douce…

myWPEdit Image

Koh Samui : nouvelle île pour une nouvelle vie

myWPEdit Image

Bye bye Bangkok, bonjour Samui… Exit le rythme effréné des grandes capitales ; après Paris, Bangkok, nous emménageons à Koh Samui, petite île tropicale baignant dans le golf de Siam. On en rêvait, on l’a fait (Yes, we can !) : J’ai troqué mon air pollué (non sans peine) pour un air frais balayé par la mer. Finis les embouteillages, les gratte-ciels et les centres commerciaux, désormais ce sera plages de sable fin, cocoteraies, montagne verdoyante et plongées à gogo.

myWPEdit Image

Nous avons trouvé une maison (une vraie pas une cahute en paille sur la plage) du côté de Bophut, près de Fisherman’s Village.

myWPEdit Image

Nous avons également trouvé une école pour notre fiston.

myWPEdit Image

Du haut de ses 20 mois, Cassius va désormais à Tiny Steps Nursery and Pre-School (2/68 Moo 1, Bophut, Koh Samui, Thaïlande, Tel: +66 (0) 7742 6941, http://samuitinysteps.com/).

myWPEdit Image

L’école est nouvelle, ouverte sur l’extérieur avec une directrice anglaise vraiment compétente : c’est le paradis (bon d’accord, c’est cool mais va falloir couper le cordon, bouh !).

myWPEdit Image

myWPEdit Image

En faisant un tour pour repérer les commodités environnantes de notre maison, je découvre avec amusement mon nouveau pressing.

myWPEdit Image

Je me promène dans le petit « marché d’à côté », en face de ma rue (un chemin de poussière serait plus juste).

myWPEdit Image

Je fais connaissance avec mon nouveau boucher (la viande posée sur les étals sous 40° c’est toujours un succès : miam, miam les mouches !).

myWPEdit Image

Je salue ma nouvelle poissonnière (en grande activité de lecture de B.D !).

myWPEdit Image

myWPEdit Image

 

J’achète quelques fruits et légumes (oui ça au moins je peux manger sans risque de me choper une turista carabinée !).

myWPEdit Image

Je me réjouis de la belle boutique de vêtements très tendance ; Inès de la F., Karl L. et Jean Paul G. ont de quoi pâlir d’envie (de rire !).

myWPEdit Image

Le coiffeur local a un salon vraiment chic. Au mur, il expose ses créations (tous les hommes ont la boule à zéro ; s’embête pas le coiffeur) ! Nos Jacques D. et Franck P. nationaux s’arracheraient les cheveux en le voyant !

myWPEdit Image

Bref, vous l’aurez compris, ici c’est « Plus cool la vie » !

myWPEdit Image

Il y a quand même quelques inconvénients à vivre dans la jungle : les bestioles !

myWPEdit Image

Et je ne parle pas que des moustiques qui vous empalent et vous filent la dengue.

myWPEdit Image

Nous avons fait venir le Pest control mais j’ai eu l’ingénieuse idée (que dis-je la brillantissime idée !) de vaporiser un spray anti-insecte dans un trou à l’arrière de la maison : j’ai quelque peu semé « le vent » et… récolté la tempête. Tel un film d’horreur de série Z : l’invasion soudaine et massive d’une nuée de cafards énormes (et pas les potes d’Oggy croyez-moi!), scolopendres géants, araignées gigantesques et autres rampants à vous faire frissonner !

myWPEdit Image

Taïaut les bêtes hors du trou et pour moi sauve-qui-peut ! D’habitude courageuse, j’avoue, j’ai littéralement HUUUUUUURLÉ de frousse et armée de ma bombe destructrice, le combat a été sanglant !

myWPEdit Image

J’ai remporté une victoire mais pas encore la guerre (il y a encore pas mal de « soldats » là-dessous !).

myWPEdit Image


Plus réjouissant, une petite session de deux plongées à Sail Rock avec l’excellent club du 100 Degrees East (23/5 Moo 4 | T Bophut, Ko Samui 84320, Thaïlande : Big Buddha Beach, North Coast Samui, En face du restaurant Ocean’s 11, Tel / Fax: +66 (0) 77 245 936, http://www.100degreeseast.com/).

myWPEdit Image

Service 5 étoiles (de mer ahahah !) pour ce club dont les prestations sont parfaites. À 6000 bahts par personne (140€ environ) les deux plongées (4000 bahts si résidents à Samui soit 90€ environ), ils peuvent changer ma bouteille et ranger mon matériel. Zut, ils n’appliquent pas la crème solaire. Résultat : un petit coup de chaud sur les cuisses (enfin pas si petit, aie, aie, aie !).

myWPEdit Image


Un petit creux ? Direction le Zazen Boutique Resort and Spa (Samui Ring Road, Bo Phut, 177, Moo 1, Tambon Bophut 84320 Koh Samui, Suratthani, Thaïlande, Tel: +66 7742 5085, http://www.samuizazen.com) pour un déjeuner des plus divin.

myWPEdit Image

Le cadre est magnifique avec une vue sur la baie de Bophut.

myWPEdit Image

Une décoration thaïlandaise chic et soignée baignée de verdure.

myWPEdit Image

C’est dans ce cadre enchanteur que je me délecte de quelques rouleaux de printemps frais, de raviolis ricotta épinards et autres douceurs telles que le mille-feuille.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Bref, une régalade gastronomique, une bamboula des papilles, que dis-je une fiesta culinaire.

Comme dirait (presque) Bobby McFerrin :  » (À Samui), don’t worry, be happy » !

myWPEdit Image