Koh Tao 3ème édition : passage du PADI de plongée à l’air enrichi Nitrox

myWPEdit Image

Un nouveau périple à Koh Tao avec un programme comme toujours intensément chargé : plongées, baignades, massages, repos, apéros, barbecues et bonnes bouffes.

myWPEdit Image


De Bangkok, un vol d’1h avec la compagnie Nok Air et ses coucous roses bonbons au bec d’oiseau. Atterrissage à Chumphon pour prendre le bateau.

myWPEdit Image

2h de traversée pour arriver au paradis… des plongeurs !

myWPEdit Image


Objectif de la semaine : passer la spécialisation Nitrox c’est à dire un diplôme permettant de plonger à l’air enrichi et pouvoir rester plus longtemps à des profondeurs allant de 18 à 30 mètres.Retour sur les bancs de l’école PADI de l’excellent et recommandé centre de plongée du Sairee Cottage (10/1 Sairee beach, Koh Tao 84360, Thaïlande, http://www.saireecottagediving.com/)

myWPEdit Image

myWPEdit Image


La théorie passée, en anglais s’il vous plaît, et le test écrit validé, place à la pratique (qui ne change pas, sauf vérification de notre pourcentage d’oxygène et réglage de nos ordinateurs de plongée). Vous voyez ma jolie bouteille verte et jaune ? Coucou c’est moi!

myWPEdit Image


Chaque matin, le RDV est à 7h au centre afin de préparer notre matériel et ensuite rejoindre le bateau au port.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Après une heure en moyenne de mer, hop on peut se mettre à l’eau.

myWPEdit Image

Et entre 2 plongées, baignade, allez cap, je saute du pont !

myWPEdit Image

myWPEdit Image


Comme nous sommes des chanceux, nous croisons une fille aux cheveux rouges qui nous a dit vouloir « partir là-bas » (on a rien compris, en plus elle porte une queue de poisson et parle en chantant !).

myWPEdit Image


Dans la lignée des navets de série Z, tels que « Cléopâtre, reine du kung-fu », « L’attaque de la Moussaka Géante » ou encore « Blacula, le Vampire Noir », nous rencontrons le « requin-cascadeur » de l’excellent film « Mega Shark vs. Giant Octopus! ». Dans ce grand moment de cinéma, un mégalodon (je croyais qu’ils avaient tous disparu depuis 1,5 millions d’années mais bon !), par je ne sais quel pouvoir de malade, arrive à sauter à une altitude telle qu’il croque un avion en plein vol (Oui, oui, faut faire gaffe quand tu prends l’avion, ça peut-être dangereux si tu passes au-dessus de l’océan, au passage, je blackliste la compagnie aérienne Condor Airlines, trop risqué !).

myWPEdit Image


Pour preuve : http://www.youtube.com/watch?v=I16_8l0yS-g

myWPEdit Image


Blague à part, à Koh Tao, la faune et la flore sont beaucoup plus « calmes » et bien moins extravagantes.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Cette fois-ci, ni requin-baleine ni requin pointe noire en vue dans les masques.

myWPEdit Image

 



myWPEdit Image



Nous partons à la découverte du fabuleux site de Sail Rock avec des batfish orbiculate, aussi appelé platax orbic, par milliers.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image


Retour sur le site de Chumphon Pinnacle mais point de requins baleines cette fois, snif !

myWPEdit Image


Très belle plongée à South West Pinnacle avec ses bancs de barracudas, ses mérous géants, etc.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

 


À 21,7 mètres, je suis pincée par Bernard que je trouvais rigolo de prendre en photo mais apparemment pas lui !

myWPEdit Image


Je rêve d’un bon plateau de fruits de mer et à cet instant de moules-frites au vin blanc et à la crème puisqu’une forêt de moules géantes s’offre à mes yeux.

myWPEdit Image

myWPEdit Image


Retour sur le site de l’épave du Sattakut HTMS, avec son invasion de plongeurs.

myWPEdit Image

ça rentre, ça sort de là comme dans un moulin.

Et paf un coup de palme par ci, et pif je te pousse pour prendre ma photo.

myWPEdit Image

Mais cela dit, si on gomme tout le monde, l’épave est vraiment chouette.

myWPEdit Image


Le site de Tha Tien et ses caves étroites pour un effet spéléo.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image


Le site de Lights house Bay ne présente pas d’intérêt, à part du corail, il n’y a rien à voir. Des bateaux débarquent des snorkelers en gilets oranges à la pelle dans un espace d’eau minuscule et bien délimité.

myWPEdit Image

myWPEdit Image


Une bière au soleil couchant au Sairee Cottage (10/1 Sairee beach, Koh Tao 84360, Thaïlande)

myWPEdit Image

avec son barbecue le soir, ses salades (notamment celle aux crevettes à 150 bahts) ses succulentes pizzas (environ 200 bahts), et leurs délicieux springrolls aux crevettes (60 bahts). Un déjeuner les pieds dans le sable avec une vue sur la mer, what else ?

myWPEdit Image

myWPEdit Image


Pour le petit déjeuner, une petite pause au bord de la piscine du Butter Cafe (10/1 Sairee beach, Koh Tao 84360, Thaïlande)

myWPEdit Image

avec le très complet « Irish breakfast » (180 bahts), comprenant un oeuf, du bacon aux herbes, une saucisse, des haricots blancs à la tomate, des champignons, un rösti de pomme de terre, un toast et comme boisson au choix, un thé, un café ou un jus de fruits.

myWPEdit Image

À la carte, pleins de brownies, cookies, omelettes, toast, etc.

myWPEdit Image


Trop de vent pour l’île de Hang Yuan…

myWPEdit Image

Aucun bateau ne veut risquer sa coque avec la traversée alors pour 150 bahts par tête, on attrape un taxi pour nous rendre l’autre côté de l’île, à l’abri du vent, sur la plage de Tanote Bay pour profiter d’une baignade sur des fonds sablonneux.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Le temps se gâte, hop, hop, hop, hauts les K-Way bananes !

myWPEdit Image


Il est l’heure de reprendre le bateau, Koh Tao à bientôt !

myWPEdit Image

Visite de la Résidence de M.R. Kukrit (M.R Kukrit’s Heritage Home) et dîner au restaurant Little Beast

myWPEdit Image

Une jolie découverte : la résidence de M.R. Kukrit ou M.R Kukrit’s Heritage Home, située au 19 Soi Prapinit sur South Sathorn. Vous pouvez passer par le Soi Sathorn 3 ou par le Soi Narathiwas 7. La résidence est ouverte au publique tous les jours de 10h à 16h et l’entrée coûte 50 bahts (1,25€) pour un adulte et 20 bahts (0,5€) pour un enfant.

myWPEdit Image

À l’origine, un homme « Mom Rajawongse (M.R) Kukrit Pramoj », né en 1911 dans une branche de la famille royale et mourut en 1995 à l’âge de 84 ans.

myWPEdit Image

Militaire, banquier, professeur à l’Université, écrivain, danseur classique et homme politique, il aimait toute forme d’arts. M.R. Kukrit fut un écrivain prolifique, ses ouvrages sont nombreux et variés. Il écrivit aussi des nouvelles, des pièces de théâtre et de la poésie. Sa maison est aujourd’hui une « œuvre » intacte…

myWPEdit Image

La maison de M.R. Kukrit est située sur un terrain de 2 hectares et est un bon témoignage de ses goûts et de sa personnalité. La partie habitée comprend 5 maisons sur pilotis au dessus d’un point d’eau fleuri et rempli de verdure.

myWPEdit Image

Elles sont reliées par une véranda et le rez-de-chaussée est laissé sans construction.

myWPEdit Image

Amis des bêtes, vous serez aux anges, l’endroit est habité par de nombreux chiens, passion de l’ancien propriétaire. Heuuuuu au secours, il y en a un énorme qui court dans ma direction en aboyant ! Je reste figée, le cri strident en fermant les yeux, ce qui ne manque pas de faire rire ma sœur. Quelques minutes plus tard, près de la piscine à l’abandon, rebelote, un toutou de la taille d’un poney court dans ma direction ! Aaaaah, cette fois, je saute quasiment dans les bras de ma sœurette ! Je connais bien l’expression, ce n’est pas la petite bête qui va manger la grosse mais cette fois, la petite bête, bah… c’est moi ! Alors, taïaut, taïaut !

myWPEdit Image


Toutes les constructions sont d’authentiques maisons thaïes qui viennent de la plaine centrale de Thaïlande, certaines ont plus de 100 ans d’existence. Le propriétaire les a achetées dans des endroits différents à des époques différentes, les a démantelées, transportées là où elles sont, et rebâti en suivant les techniques traditionnelles.

myWPEdit Image

La première maison fut achetée en 1960 et le propriétaire a mis 20 ans à compléter toutes les constructions jusqu’à les rendre parfaites. Le jardin contient une collection d’arbres miniaturisés (Mal Dad), semblable à des bonsaïs japonais. Une montagne miniature (Kao Mor) est posée sur la véranda et derrière la maison se trouve un jardin occidental avec une grande pelouse entourée d’arbres, pour la plupart donnant des fleurs très parfumées.

myWPEdit Image

Cette maison témoigne de la façon de vivre d’une personne de la bonne société thaïe, très difficile de pouvoir le voir aujourd’hui.

myWPEdit Image

À l’extrémité gauche de la maison se trouve la chambre à coucher, à droite se trouvent 3 maisons : la plus grande au centre est un salon utilisé pour la réception, la petite au fond est un bureau et l’autre petite maison près de l’escalier est une chapelle privée.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

La maison la plus grande, à l’opposée de la chambre à coucher est la bibliothèque. Le rez-de-chaussée est utilisé comme salle-à-manger et comme salon. Ce qui est très intéressant, c’est que la maison de M.R. Kukrit est une vraie maison de vie, pas créée de toute pièce pour être visitée. Tous les objets, les œuvres d’art et la disposition des meubles sont réels. D’ailleurs, tous les éléments sont restés intacts, posés comme si le propriétaire y vivait encore. Ce qui ne manque pas d’étonner : les chaussures ou la brosse à cheveux posés comme si le maître des lieux venait de se déchausser ou se coiffer. Peut-être même qu’il est encore là…

myWPEdit Image


En sortant de la visite, toujours sur Soi Prapinit, je passe devant une école de boxe thaïe en extérieur. Dans le muay-thai, presque tous les coups sont permis. Un sport qui met KO !

myWPEdit Image


Un dîner entre sista au restaurant Little Beast (44/9-10 Thonglor Soi 13, BTS Thonglor, Ouvert du mardi au samedi de 17h30 à 1h et le dimanche de 17h30 à minuit, http://www.facebook.com/littlebeastbar).

myWPEdit Image

Un pas de porte discret avec une statuette de bouledogue en guise d’accueil. Mais c’est une journée qui a du « chien » aujourd’hui !

myWPEdit Image

Icône du restaurant, la fameuse bestiole en bronze invite à passer sous le porche abritant quelques tables, parfait, nous y serons très bien.

myWPEdit Image

Un bouton de sonnette rond à l’ancienne ouvre la porte vitrée de ce bar gastronomique style années 20 newyorkais aux éclairages tamisés, au mobilier industriel et aux fauteuils en cuir noir capitonné.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

La carte offre une cuisine française et « new american ». Nous commandons quelques assiettes « style tapas » à partager. La rillette de saumon citronnée est un vrai régal (120B).

myWPEdit Image

Le tartare de thon relevé d’une mayonnaise au gingembre fond en bouche (180B).

myWPEdit Image

Une bonne pioche avec le panachage d’artichauts et d’épinards tièdes et crémeux sur toasts (180B).

myWPEdit Image

Les penne aux truffes noires et joues de porc sauce au vin rouge et à la crème : une pure merveille (350B).

myWPEdit Image

Le vin rouge au verre, un chilien aux cépages cabernet-sauvignon est fruité et gouleyant (250B), rare d’en boire d’aussi bon ! On ne va pas chercher la « Petite Bête », j’inscris l’adresse dans mes coups de cœur…

myWPEdit Image