Koh Lanta 2 ou la première aventure de Bobi Sac à dos

myWPEdit Image

Valises bouclées, parés pour l’expédition : une semaine à Koh Lanta en famille avec mon pt’it mignon Cassius (ex Bobi Sac à dos « in utero »).

myWPEdit Image

Une nuit agitée pour mon petit bonhomme avec sa troisième quenotte qui menace de sortir. 4h, 5h… et le réveil à 7h pour partir à 8h mais petit hic, ça frappe soudain à la porte. Sacré nom d’une pipe, je ne me suis pas réveillée, il est…8h10! Ce sont mes parents qui s’inquiètent de ne pas me voir descendre prendre le taxi! Branle bas de combat, j’attrape Cassius, lui colle un bib, lance couche et vêtement à ma maman pour qu’elle prenne le relais. En moins de 20 minutes, j’use d’une redoutable efficacité, tout est prêt et nous sautons enfin dans un taxi. Nous sommes à l’aéroport à 9h, nickel, l’avion décolle à 10h30! Nous avons même le temps de prendre un café, que ma grand-mère se renverse totalement sur elle.

myWPEdit Image

Quelques heures de voyage plus tard, nous arrivons sur l’île de Koh Lanta.

myWPEdit Image

Nous séjournons au Crown Lanta Resort & Spa (315 Moo 1, Saladan, Koh Lanta, Krabi, 81150 Thaïlande), tout au nord de l’île.

myWPEdit Image

Ce 5* offre une vue splendide sur l’océan. Enclavé dans la montagne, les constructions sont harmonieuses et nos chambres sont magnifiques.

myWPEdit Image

Je suis située autour de la piscine, vue sur la mer, afin de pouvoir profiter des joies aquatiques lors des siestes de Cassius.

myWPEdit Image

Au programme : baignade, massages et repos en famille. Mon Nemo miniature découvre les joies des bains de mer à la crique et on peut dire que ça l’éclate!

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Le restaurant de l’hôtel propose une cuisine savoureuse, tout comme le petit restaurant de plage,le Focus Bar, situé sur la grande plage à 5 minutes à pied.

myWPEdit Image
myWPEdit Image
myWPEdit Image

L’hôtel possède un bar magnifique sur la plage, le Crown Reggae, à tester au soleil couchant.

myWPEdit Image

Une sortie à Ban Saladan, pseudo capitale de Koh Lanta où nous dinons dans un restaurant vue sur la mer et quelque peu cerclé de plantes, le Papa’s Restaurant. Une cuisine occidentale et thaïe Tous les plats commandés sont réussis, délicieuses pizzas, et le service attentionné.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

4 jours passent, nous filons vers le sud, avec un retour sur Kantiang Bay. Nous séjournons au Baan Lantaa Resort & Spa (134 Moo 5, Kantiang Bay, Ko Lanta Yai, Krabi, Thaïlande 81150).

myWPEdit Image

Quelques couacs par rapport à la première fois où nous sommes venus : porte vitrée qui ne ferme pas (le pied avec les moustiques à l’affût pour t’empaler), puis pas d’électricité dans ma chambre (heu là ça va pas le faire avec mon petit de 6 mois!), ma grand-mère qui se fait piquer par une bête inconnue dans la chambre (la piqûre est nettement visible et gonfle !).

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Côté plage, le paysage est magnifique, malheureusement, des « sealices », sorte de poux marins envahissent la mer (cela ne durera pas heureusement).

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Par curiosité, je cherche à quoi ressemblent ces espèces de micros-méduses transparentes et trouve une vue de ces charmantes bêtes au microscope. Houla, tout doux, mais c’est qu’elles font peur les bestioles !

myWPEdit Image

Heureusement, elles se sont fait la malle (enfin une bonne partie) les jours suivants, nous laissant à notre dure tâche : la baignade !

myWPEdit Image

Je m’offre une journée de 3 plongées à Koh Phi Phi et ai enfin la chance de voir un grand requin léopard. Haha, mais c’est qu’il n’est pas facile à trouver l’animal !

myWPEdit Image

Koh Lanta en famille, c’est confort et immunité (sans les épreuves). Bref, le paradis au paradis…

myWPEdit Image

Publicités

« Bangkok Family » : Escapade au Palais royal de Bang Pa-In et Ayutthaya, massage à Ruen-Nuad Massage Studio, dîner Croisière sur la Chao Phraya, etc. Et « soirée mousse » alone !

Ma famille à Bangkok depuis plus d’une semaine, c’est parti pour une multitude d’escapades à droite à gauche. Balade sur les klongs (canaux) en bateau, visite de temples, découverte des quartiers de la capitale, bouffée d’oxygène dans les parcs, baignade dans la piscine, apéritif en rooftop, dîners typiques thaïs, etc., un programme tout en retrouvailles avec mes parents et ma grand-mère maternelle.

myWPEdit Image

Côté évasions nouvelles, nous louons un van et nous rendons au Palais royal de Bang Pa-In.

myWPEdit Image

Au bord du fleuve Chao Phraya, le Palais d’été de la famille royale est dans le sud de la province d’Ayutthaya. Avec la chaleur, shorts et débardeurs sont de sortie, évidemment pas au goût des gardes à l’entrée. En plus des 100 bahts (2,5€) de tickets d’entrée, j’ajoute 200 bahts (5€) de caution pour une magnifique jupe longue couleur locale ! Je suis ravissante avec ma jupe violette, mes baskets de randonnée, mon gilet et mon sac à dos rouge en bandoulière.

myWPEdit Image

Nous nous promenons à travers le magnifique parc ombragé.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Nous passons devant le Pavillon flottant, le Wat Niwet Tham Prawat et le Phra Thinang Aisawan Thiphtaya, érigés sur une petite île où des « monstres » marins (enfin des poissons et des tortues en nombre incalculable) se massent au bord de l’eau.

myWPEdit Image

Mais c’est qu’ils nous mangeraient.

myWPEdit Image

Nous remarquons le Ho Withunthasansa, minaret dans les tons ocre et pourpre, observatoire d’astronomie.

myWPEdit Image

Nous terminons la visite par le pavillon chinois, le Phra Thinang Wehat Chamrung.

myWPEdit Image

Nous déjeunons dans un petit restaurant thaï peu touristique sur la Chao Phraya, le Pae Tevaraj Restaurant (91/1 Moo 10, Wat Pako Road, Phra Nakhon Si Ayutthaya 13000). La nourriture est savoureuse et les prix oscillent autour de 200 bahts (5€) le plat. Une bonne adresse malgré l’oubli de mon plat… que j’ai tout de même fini par avoir une fois que toute la table avait terminé !

myWPEdit Image

L’escapade se poursuit sur le site d’Ayutthaya, ancienne capitale thaïlandaise, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un immense site de 15km2, rempli de splendides temples en ruines, de marches escamotées, de bouddhas décapités.

myWPEdit Image

Un endroit magnifique, incontournable et hors du temps à parcourir à vélos.

myWPEdit Image

Les 3 chédis en forme de cloches du Wat Phra Si Sanphet sont emblématiques.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Le Wihan Phra Mongkhon Bophit recèle de l’une des plus imposantes statues de Bouddha de Thaïlande.

myWPEdit Image

Une tête de bouddha entrelacée, prisonnière même, dans les racines d’un banian (arbre) orne l’entrée du Wat Mahatat.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Il est agréable de flâner au Wat Yai Chai Mongkhon, avec ses bouddhas alignés à l’ombre des arbres. Le site a été restauré il y a peu de temps, pas de chute de stupa possible ! Enfin on espère !

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Le désagrément de la semaine ? Une « soirée mousse » sauce maison ! Je me dépêche, j’ai rendez-vous pour un superbe massage dans un lieu charmant avec toute ma famille. Tout le monde est sorti, j’en profite pour faire le ménage, le rangement, les lessives, les compotes de fruits et les purées de légumes de Cassius, je range les couverts au lave-vaisselle, le fais partir et me dépêche pour sortir. Au bout de 5 minutes, je reviens dans la cuisine et là… Surprise ! C’est « soirée mousse », top délire méga groove dans la pièce ! Du produit moussant spécial fruit est resté sur les ustensiles et s’est mis à mousser, mais à mousser ! On ne se laisse pas abattre, j’ai mis la musique à fond et ai convié tous les voisins ! Si, si, la photo est contractuelle, pourquoi c’est « too much » ?

myWPEdit Image

Mon moment de solitude passé, j’attrape un taxi et file au Ruen-Nuad Massage Studio (42 Convent Rd.,Silom, Bangkok, Thaïlande (Bang Rak)). Pour 350 bahts (8,5€) pour une heure de massage des pieds ou 700 bahts (17,5€) pour une heure de massage du corps aux huiles essentielles, l’adresse est une pépite. Les massages dispensés sont une merveille, j’en ressors complètement zen et délassée. Le lieu est une maison typique thaï sur étage, et les masseuses sont de vraies professionnelles. Réservation obligatoire pour obtenir un créneau. Je le recommande vivement et ma masseuse aux doigts de fée s’appelle « NAT ».

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Côté restaurants, nous optons pour un dîner croisière sur la Chao Phraya avec la compagnie Wan Fah. Pour 800 bahts par convive (20€), boisson non comprise, nous voici à bord d’un joli bateau avec 80 personnes, à dîner une nourriture épouvantablement mauvaise (soit disant thaï), mais dans un cadre extra ! Naviguer le long de la rivière avec la vue sur les temples éclairés et les berges illuminées, ça fait son petit effet. Pourtant très attachée à la bonne bouffe, mieux vaut en rire que de râler. C’est une chouette promenade nocturne voilà tout !

myWPEdit Image

2 restaurants m’ont particulièrement plu cette semaine : le Café de Laos et The Deck (Restaurant du Arun Residence).

Maison centenaire érigée au cœur d’un joli jardin, le Café de Laos (N°16, Soi 19 Silom Road (Trok Wet)) propose une cuisine laotienne succulente et sacrément épicée ! Sur deux étages, la charmante demeure coloniale en teck dans les tons vert amande est aujourd’hui devenue un joli restaurant.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

En terrasse, des cadres exposent des clichés anciens, des sculptures à tête d’éléphants ornent les murs extérieurs.

myWPEdit Image

Nous commandons pour la majorité la spécialité : le lap.

myWPEdit Image

Très épicé néanmoins plat traditionnel, le lap est une salade de viande ou de poisson haché, agrémentée de citron vert, d’échalotes, de piments et d’herbes aromatiques. Nous le dégustons avec du khao niao ou riz gluant, cuit à la vapeur dans de petits paniers en bambou (à manger avec les doigts sous forme de petites boulettes) et avec du tam mak houng ou salade de papaye verte (piquante). Le piment me monte au nez, j’ai chaud, très chaud, ça y est je pleure maintenant ! Si ça continue, avec mon palais enflammé, je vais finir par cracher des flammes, et je ne suis pas la seule à la table d’ailleurs ! C’est délicieux, l’endroit hors du temps est adorable et la soirée est sacrément pimentée ! Comme dirait notre Johnny national, ce soir, nous avons « Allumé le feu » !

myWPEdit Image
myWPEdit Image

Après une première mauvaise expérience où je n’ai rien pu manger, faute de plat disponible, nous retournons déjeuner au fameux restaurant The Deck de l’hôtel Arun Residence (36-38 Soi Pratoo Nok Yoong, Maharat Road, Rattanakosin Island, Bangkok 10200).

myWPEdit Image

Situé sur les bords de la rivière Chao Phraya, en face du temple Wat Arun, le cadre est merveilleux, vraiment charmant.

myWPEdit Image

Côté carte, de délicieux plats français, italiens et thaïs se partagent l’affiche. Nous commandons des springrolls aux crevettes (rouleaux de printemps frits) absolument exquis.

myWPEdit Image

Leur populaire trio de raviolis faits maison qui au passage est un quatuor (truffe, crevettes, fromage/épinard et foie gras) sur un lit de coulis de tomate est divin. Je fais une modification et demande des raviolis au fromage à la place de ceux au foie gras (éthique oblige !).

myWPEdit Image

Le saumon est savoureux, les gambas géantes, succulentes, tout comme les spaghettis aux fruits de mer ou encore la cuisse de canard.

myWPEdit Image

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Côté des desserts, la crêpe suzette est parfaitement réalisée et le fondant au chocolat est un délice !

myWPEdit Image

myWPEdit Image

Je retire mon « procès » intérieur, enfin celui que mon estomac leur a jadis intenté, et je leur dis « Bravissimo » !